Livraison offerte dès 80€ d’achat (France et Belgique uniquement) Livraison offerte dès 80€ d’achat (France et Belgique uniquement)

Blog

Pourquoi j'ai choisi la décoration éco-responsable ?

Pourquoi j'ai choisi la décoration éco-responsable ?

Je vous l'accorde le terme "éco-responsable" peut être utilisé à tort et à travers. Alors dans cet article, je vais vous partager ma vision d'une décoration éco-responsable afin de clarifier ce terme qui finalement a une définition assez vaste.

Mon objectif en créant Homie, c'est de vous faire (re)découvrir, des artisans et des créateurs que j'affectionne particulièrement. Je souhaite vous raconter l'histoire des personnes qui se cachent derrière chaque création. Il est, à mon avis, important de retrouver la vraie valeur de nos acquisitions et de savoir ce qui se cache derrière chaque objet. Un retour à l'essentiel en soi !

Je suis parti à la recherche d'artisans et créateurs, j'ai pris le temps de lire leurs histoires, de connaître leurs valeurs et leurs engagements.

• Les matières premières
Connaître quelles matières premières sont utilisées dans la conception des produits, permet en soi de proposer un produit sain, sans produits nocifs avec un faible impact environnemental.

• Le lieu de fabrication
Il était important pour moi de proposer une sélection avec des articles conçus et fabriqués en France. Céramistes, ébénistes, illustratrices...

 

La décoration éco-responsable

© Homie

 

 Quelques marques que je vais vous présenter sont une exception à la règle du made in France, pourquoi ? D'une part, j'ai apprécié leur transparence totale sur leur mode de fabrication. D'une autre part, j'ai découvert des marques engagées dans le respect de la Terre et des personnes. Elles utilisent des matériaux naturels, renouvelables ou recyclés. Dans le cadre du commerce équitable, elles viennent en aide à des communautés dans le besoin en leur apportant une aide socio-économique tout en mettant en avant leur savoir-faire.

 

 

J'espère que vous apprécierez ma sélection,

A très vite, 

Manon.

 

Laisser un commentaire